À la rencontre
des hommes et des femmes
qui font notre énergie

Permettre à un hôpital de fonctionner, faire tourner
une machine à laver ou recharger un téléphone :
derrière la prise en charge de nos besoins en énergie,
des centaines de femmes et d’hommes aux expertises multiples s’engagent.


En spécialistes, ils conçoivent et mettent en œuvre des solutions innovantes.

Richard Blot

Ingénieur projet machines spéciales
  • 29 ans
« L’intérêt du métier réside dans cette double implication, à la fois dans la technique et la gestion du projet. "

Des machines développées sur-mesure
« Après mon diplôme d’ingénieur de l’INSA Lyon et trois années d’expérience en tant qu’ingénieur calculs et conception, j’ai rejoint la direction des systèmes industriels complexes d’Onet Technologies comme ingénieur projet machines spéciales. Les machines spéciales sont des équipements développés sur mesure à la demande d’un client, sur la base d’un cahier des charges fonctionnel. Il s’agit pour beaucoup d’outillages de levage de composants, de gestion des déchets nucléaires ou de machines permettant de sortir d’une situation de blocage sur un réacteur. »

Au cœur des projets
« La mission de l’ingénieur projet est d’accompagner le chef de projet sur toutes les missions d’ingénierie d’une machine. Elle varie selon les projets, leur taille et leur organisation. Il peut ainsi contribuer à une phase spécifique d’étude ou de réalisation, être responsable d’un lot entier ou, sur les projets de taille plus modeste, effectuer des tâches de gestion de projet (suivi de la sous-traitance, aide au chef de projet dans la gestion du planning…). Il peut alors être présent dès la réponse à l’appel d’offre jusqu’à la livraison de la machine et la formation des utilisateurs, en passant par les phases d’étude, de développement, d’essais et de qualification. L’intérêt du métier réside dans cette double implication, à la fois dans la technique et la gestion du projet. »

Des pages d’études dont on voit le résultat
« Je participe depuis plus de deux ans à un projet très enrichissant sur le plan professionnel par son caractère innovant. Il s’agit de réaliser un outillage d’exploitation du couvercle du réacteur Jules Horowitz, en cours de construction à Cadarache. Ce réacteur servira à la recherche nucléaire ainsi qu’à la fabrication de matières irradiantes nécessaires dans le domaine médical et dans d’autres applications pointues. La machine spéciale que nous développons servira à ouvrir et fermer le couvercle en acier inoxydable de la cuve, qui pèse près d’une tonne, afin de permettre l’intervention au sein du réacteur. L’outillage en lui-même pèse 800 kg. Il intègre près de 120 actionneurs et capteurs différents et dispose d’un système de contrôle/commande complexe. C’est le plus gros projet auquel j’ai participé depuis mon entrée chez Onet Technologies. Il est actuellement en phase de réalisation avec des essais prévus à la fin de l’année et une mise en service courant 2018. Le voir bientôt fonctionner dans la réalité à Cadarache sera très gratifiant pour tous ceux qui ont participé au projet après plus de deux années de travail sur écran et sur papier. »

Un Groupe différent
« L’ADN d’Onet Technologies est le fruit de l’héritage des différentes entités intégrées au fil du temps. Chacune avait un fonctionnement particulier, des méthodes de gestion de projet différentes et des expertises technologiques dans des domaines variés. Cette diversité constitue une vraie richesse et nous offre la capacité à répondre à des challenges industriels eux-mêmes très variés. Et tout en se structurant, Onet Technologies a su garder la composante familiale des entités d’origine, ce qui nous affranchit des lourdeurs des plus grands groupes. D’où une plus grande réactivité mais aussi une plus grande autonomie pour les collaborateurs qui sont moins bridés par les procédures ou le poids du management. Chacun peut ainsi sortir plus facilement du cadre et se challenger en permanence sur de nouveaux sujets pour développer ses compétences. »

Découvrez comment rejoindre nos équipes

Laurianne Fournier

responsable Q3SER
Qualité Santé Sécurité Sûreté Environnement Radioprotection
  • 34 ans
« Mon activité est très diversifiée, à la fois par les domaines que je couvre (qualité, santé, sécurité, environnement et radioprotection) et les tâches que j'assure. »

Des auditions à l’audit
« Je voulais faire du théâtre. Pendant mes études, j’ai trouvé un job de trois mois dans un organisme de certification. Et j’y suis finalement restée dix ans ! Le monde de l’audit et de la qualité, que je ne connaissais pas du tout, m’a plu. Grâce à plusieurs formations, j’ai pu apprendre le métier et évoluer jusqu’à un poste de responsable technique. J’ai ensuite rejoint en 2013 Onet Technologies qui était, à l’époque, mon client. Après avoir été responsable QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) au niveau de l’activité démantèlement à Bagnols-sur-Cèze, j’ai intégré en 2015, la direction Q3SER du siège qui souhaitait renforcer son équipe. »

Un large périmètre d’action
« Mon activité est très diversifiée, à la fois par les domaines que je couvre (qualité, santé, sécurité, environnement et radioprotection) et les tâches que j’assure. Outre une mission de rédaction des procédures et de veille règlementaire, j’ai un rôle de support auprès des directions opérationnelles pour réaliser des audits internes sur les projets et les aider dans leur démarche de certification. Je suis amenée à travailler avec des interlocuteurs variés : membres de la direction générale sur l‘évolution de la politique Q3SER, personnel sur le terrain pour diffuser la culture sécurité au sein de toute l’entreprise, responsables QSE des entités, PCR (Personne Compétente en Radioprotection), etc. »

Certification réussie !
« L’évolution des certifications m’a beaucoup mobilisée ces derniers mois. L’objectif était d’intégrer les nouvelles exigences des normes ISO 9001 (qualité) et ISO 14001 (environnement) en version 2015 dans notre système de management QSE. Il a été atteint puisque nous avons passé l’audit avec succès l’été dernier, ce qui fait toujours plaisir ! Dans ce cadre, j’ai aussi formé une trentaine de collaborateurs QSE ou auditeurs internes des entités opérationnelles. C’était un nouveau challenge pour moi et une opportunité d’ajouter une nouvelle corde à mon arc. En plus, je m’adressais à mes pairs, donc à un public de connaisseurs. Les retours ayant été très positifs, nous envisageons de déployer cette formation à un public plus large pour mieux faire partager les enjeux de la qualité dans toute l’entreprise. »

Un Groupe qui mise sur les hommes et leur savoir-faire
« Par ma fonction, j’ai la chance d’être en relation avec des collaborateurs présents depuis parfois plus de vingt ans dans le Groupe au travers des entreprises rachetées il y a déjà de nombreuses années comme Sogedec, Techman Industrie ou Comex Nucléaire. Leur expertise technique et leur expérience sont très enrichissantes. Pour moi, mais aussi pour Onet Technologies, qui s’est construit grâce à eux et qui s’appuie sur leur savoir-faire pour se développer. »

Découvrez comment rejoindre nos équipes

Emilio Di Donfrancesco

Chef de chantier
  • 34 ans
« D'opérateur, je suis devenu chef d'équipe décontamination puis chef de chantier. Je manage aujourd'hui une équipe d'une dizaine de personnes. »

Des rayons de supermarché… aux rayons ionisants
« Au bout de sept années passées comme employé de la grande distribution, je m’ennuyais. J’ai souhaité changer d’univers. Un proche m’a incité à me réorienter vers l’industrie nucléaire dans laquelle il travaillait et où il existait de nombreuses opportunités d’emploi. J’ai franchi le pas en 2009, j’ai commencé comme opérateur de base dans la décontamination, dans deux sociétés successives. Puis j’ai postulé à une offre d’emploi en intérim pour Onet Technologies à Pierrelatte au sein de Sogeval, l’installation du Groupe spécialisée dans le traitement des déchets nucléaires. J’y suis rentré en septembre 2013. Quatre mois après, on me proposait un CDI de décontamineur qualifié. Et d’opérateur, je suis devenu chef d’équipe décontamination puis chef de chantier. »

Le défi permanent de la sécurité
« Je manage aujourd’hui une équipe d’une dizaine de salariés. Mon rôle est de gérer les chantiers opérationnels de traitement des déchets, issus des différentes centrales EDF, de clients comme Areva ou le CEA, ou même des centres de tri des collectivités dont les systèmes détectent des déchets irradiants dans les bennes qu’ils reçoivent. Vue la nature très sensible de nos activités et du site qui est classé ICPE*, le professionnalisme de chaque geste par le personnel est primordial. Le respect permanent des modes opératoires et des procédures de la sécurité est donc central dans mon travail. Il faut une grande rigueur, pour en apporter soi-même aux intervenants que l’on encadre et faire en sorte qu’ils comprennent le sens de chaque geste qu’on attend d’eux. Il faut aussi s’efforcer qu’aucune routine ne s’installe, même si le travail peut apparaître répétitif. Cela passe par beaucoup de pédagogie, des briefings avant chaque intervention, un reporting très détaillé et l’impératif de prendre le temps nécessaire, face à un aléa de chantier ou une situation, pour bien comprendre et analyser ce qui se passe. »

Une évolution professionnelle chaque année
« Mon métier me plaît car pas un jour ne ressemble à l’autre. Des nouveaux défis se présentent en permanence. Et même si le risque zéro n’existe pas comme dans toute activité industrielle, il faut chaque jour faire en sorte de s’en rapprocher au maximum. J’ai aussi la chance d’avoir rejoint une entreprise qui a cru dans mes capacités et m’a fait confiance. Je suis encore étonné de mon évolution depuis mon entrée chez Onet Technologies. J’ai commencé en bas de l’échelle et j’ai bénéficié chaque année d’une promotion. C’est très valorisant. Mais j’ai prévenu mes responsables... Je suis bien dans mon poste actuel dont je suis loin d’avoir fait le tour. Je souhaite maintenant faire une pause pour acquérir le plus possible d’expérience. »

* ICPE : Installation classée pour la protection de l’environnement

Découvrez comment rejoindre nos équipes

Virginie Filali

Chef de chantier en radioprotection
  • 47 ans
« Chez Onet Technologies, la possibilité d'évoluer rapidement vers des fonctions de management est très valorisante. »

De la comptabilité à la radioprotection
« Je suis arrivée dans le nucléaire par hasard. Après un bac professionnel et plusieurs emplois en secrétariat-comptabilité pendant une dizaine d’années, j’ai souhaité changer d’univers professionnel. J’ai alors eu la chance qu’une société d’intérim me propose de passer les habilitations nucléaires en 2010, des certifications qui sont obligatoires pour tous les salariés intervenant sur des installations nucléaires. Après les avoir obtenues, j’ai rejoint les magasins consommables du site EDF de Golfech puis la centrale de Chinon où j’étais en charge des opérations de saisie liées au transport des déchets. C’est là qu’Onet Technologies m’a proposé en janvier 2013 un CDI (contrat à durée indéterminée) alors que j’étais jusqu’ici intérimaire. L’année suivante, j’ai évolué vers le métier de préparatrice déchets à Nogent-sur-Seine puis occupé plusieurs postes dans les déchets et le démantèlement sur différents sites. J’ai rejoint en septembre 2016 la centrale de Tricastin en tant que responsable d’exploitation du BAC (Bâtiment Auxiliaire Combustible) avant de devenir, en mars 2017, chef de chantier radioprotection. »

Objectif prévention
« La radioprotection, protection contre les rayonnements ionisants, est une activité de prévention essentielle pour la protection de l’environnement et des populations. Mon rôle est d’assurer le bon déroulement des chantiers de radioprotection, en garantissant le maintien de la propreté radiologique et la sécurité des installations et des personnes qui y travaillent tous les jours. Cela va des mesures radiologiques à la pose de balises, en passant par le suivi des mesures très strictes de contrôle d’accès des sas. Je manage une équipe de 19 personnes dont j’organise le travail et gère le planning. J’effectue également des visites sur le terrain, pour vérifier le respect des procédures de sécurité, port des équipements de protection individuelle par exemple. Je réalise aussi des contrôles techniques afin de m’assurer de la bonne réalisation des activités confiées à mes équipes. »

Reconnaissance
« La confiance que m’a témoignée Onet Technologies, en me permettant d’évoluer rapidement vers des fonctions de management, est très valorisante. J’ai également beaucoup apprécié d’avoir reçu, dans mon précédent poste de responsable d’exploitation du BAC, les félicitations de l’Autorité de Sûreté Nucléaire suite à la remise en conformité du bâtiment. Je l’ai vécu comme une vraie reconnaissance de mon travail et de celui de toute l’équipe. »

Découvrez comment rejoindre nos équipes

Benjamin Krausz

Chef de projet export
  • 35 ans
« Je partage mon temps entre le management de projet et la prospection commerciale, pour capter de nouveaux marchés à l’international. »

Le nucléaire par curiosité du domaine
« Je me prédestinais à l’aéronautique après mon diplôme d’ingénieur de l’ENSMA. Toutefois le secteur aéronautique étant encore dans la morosité de l’après 11 septembre, au milieu des années 2000, j’ai décidé de changer d’orientation. Deux stages dans le nucléaire plus tard et curieux d’approfondir ces premières expériences stimulantes, je me suis logiquement tourné vers le monde de l’atome. J’ai commencé comme chargé d’affaire pour la maintenance du parc nucléaire chez EDF pendant trois ans, avant de rejoindre Areva comme ingénieur d’études, puis chef de projet. J’y suis resté huit ans. Et en novembre 2016, j’ai intégré la Direction Export d’Onet Technologies, attiré par la taille humaine de l’entreprise. »

Piloter des projets et en vendre de nouveaux
« En tant que chef de projet export, je partage mon temps entre le management de projet et la prospection commerciale pour capter de nouveaux marchés à l’international. La gestion de projet peut être assimilé à un jeu de construction où le chef de projet doit assembler les briques (techniques, réglementaires, sûreté…) nécessaires à la production d’un service ou d’un équipement, en respectant les objectifs de sûreté, qualité, coûts et délais. Je suis donc amené à travailler avec d’autres métiers et compétences d’Onet Technologies ou de partenaires extérieurs. Mon périmètre géographique couvre la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Suisse et le Japon où je me déplace fréquemment. Pour la prospection commerciale, mon rôle est à la fois d’assurer une veille des appels d’offres pour étudier comment Onet Technologies peut y répondre, et de prospecter de nouveaux clients. C’est à la fois très stimulant et très intéressant. »

Une innovation clé pour Fukushima
« Quelques mois après mon arrivée, j’ai pris la gestion d’un projet consistant à développer un détecteur de neutrons pour la centrale de Fukushima Daiichi. Suite à l’accident, du combustible fondu a transpercé la cuve pour former un magma composé de combustible nucléaire, de béton et de métal que l’on nomme « corium ». Le niveau de radiation à l’intérieur des centrales accidentées ne permet pas de localiser avec précision le corium. L’évacuation future de ce corium est un jalon clé pour les équipes japonaises. Le corium étant un émetteur de neutron, l’utilisation d’un détecteur permettra aux Japonais de localiser avec précision le combustible fondu. C’est passionnant et très enrichissant sur le plan technique, notamment au travers de l’apport scientifique et industriel du CEA*-Tech qui est notre partenaire sur ce projet. C’est également stimulant sur le plan culturel, nous travaillons en étroite collaboration avec les ingénieurs japonais que nous tentons humblement d’aider à l’aide de solutions techniques innovantes. »

Une entreprise agile
« La force d’Onet Technologies réside dans son agilité. Par sa taille humaine et son positionnement sur des domaines d’expertises variés, elle sait s’adapter plus facilement aux demandes des clients et à l’évolution des marchés. Et pour ses collaborateurs, ce côté agile permet une liberté d’action plus importante pour mettre à profit des idées innovantes. »

* CEA : Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives

Découvrez comment rejoindre nos équipes

Jacques Laurent

Chargé d’affaires
  • 55 ans
« J'accompagne de A à Z "mes" machines et "mes" procédés, et c’est très satisfaisant. »

Une carrière dédiée à 100% à la technique
« Après un DUT de génie mécanique en 1985 et une courte expérience dans la maintenance bureautique, j’ai travaillé plusieurs années en bureau d’études pour une société prestataire de Framatome. J’ai ensuite envoyé un CV à Comex Nucléaire qui cherchait à se développer dans le nucléaire dans les années 90. Je suis rentré au service ingénierie avant de m’orienter vers des activités de mise au point de prototype, puis à la Direction des Services nucléaires qui avait besoin de profils expérimentés afin de développer de nouveaux outillages. Depuis douze ans, je suis chargé d’affaires, un métier très complet sur le plan technique et scientifique avec de la robotique, de la mécanique, de l’électronique ou encore les matériaux à mémoire de forme. C’est également un métier où je rencontre des personnes passionnantes ! »

Un homme et des « machines »
« En phase d’appel d’offres, mon rôle est de proposer des outillages et des procédés qu’utiliseront nos propres équipes sur le terrain pour répondre aux besoins exprimés par le client pour l’inspection, la maintenance ou le renouvellement d’équipements qui vieillissent. J’ai, par exemple, développé des machines d’usinage et de soudage pour la réparation des cannes chauffantes du pressuriseur. Ou encore des petits chars magnétiques et des robots, intervenant dans les endroits d’une centrale nucléaire difficilement accessibles ou trop dangereux pour une intervention humaine. Lorsqu’une affaire est gagnée, je fais le suivi du développement de l’outillage, de la rédaction des cahiers des charges pour les sous-traitants jusqu’à la phase de recette et la mise en service industrielle. J’accompagne donc de A à Z « mes » machines ou procédés, ce qui est très satisfaisant. »

Une sonde vidéo très innovante
« J’ai conçu récemment une sonde vidéo qui permet d’inspecter les espaces très étroits entre les tubes des générateurs de vapeur. Sa particularité est d’être très plate (3 mm d’épaisseur seulement) et d’associer du plastique à des matériaux à mémoire de forme, utilisés jusqu’ici dans le médical ou l’aéronautique. Une année a été nécessaire pour la développer entre les premiers tests, les prototypes, les essais sur maquette et la fabrication. Elle est aujourd’hui utilisée sur site. Sa conception a été un bon challenge. »

Découvrez comment rejoindre nos équipes

Vous aimez l'autonomie et les défis ?
Rejoignez nos équipes
Onet Technologies.

Consultez nos offres d'emploi
sur le site du groupe Onet

Voir les offres

Déposez une candidature spontanée
sur le site du groupe Onet

Postuler

Richard Blot

Ingénieur projet machines spéciales
  • 29 ans

Laurianne Fournier

responsable Q3SERQualité Santé Sécurité Sûreté Environnement Radioprotection
  • 34 ans

Emilio Di Donfrancesco

Chef de chantier
  • 34 ans

Virginie Filali

Chef de chantier en radioprotection sur Tricastin
  • 47 ans

Benjamin Krausz

Chef de projet export
  • 35 ans

Jacques Laurent

Chargé d’affaires
  • 55 ans

Les domaines d’intervention

La solution adaptée à chaque étape
du cycle de vie des installations.

+
+
+
+
+
+

Ingénierie et conception

Concevoir et réaliser des composants
et systèmes complexes industriels

Imaginer, concevoir et déployer des solutions sûres et innovantes, sur tout le cycle de vie des installations industrielles nucléaires ou à haute valeur ajoutée, pour répondre aux besoins et aux challenges techniques de nos clients français et internationaux.

Plus de détails sur le site Onet

Services nucléaires et contrôles non destructifs

Mettre en œuvre la solution la plus adaptée pour garantir la sûreté et la disponibilité des composants critiques

Relever des défis complexes en environnement hostile en alliant expertise technique, connaissance terrain et agilité dans la conduite de projet.

Plus de détails sur le site Onet

Exploitation déléguée

Déployer en toute sécurité des compétences spécialisées

Assurer l’assistance aux opérations de maintenance et d’exploitation de nos clients avec des équipes polyvalentes, réactives et conscientes des enjeux comme la sûreté et les contraintes de production.

Plus de détails sur le site Onet

Démantèlement, gestion des déchets

Soutenir une démarche responsable allant du démantèlement au traitement des déchets

Accompagner nos clients avec des solutions innovantes et pragmatiques, une forte culture sécurité et une grande expertise terrain pour répondre aux enjeux du démantèlement et de la gestion des déchets nucléaires.

Plus de détails sur le site Onet

Désamiantage

Mettre en place des solutions globales pour des opérations de désamiantage, déplombage et décontamination, notamment de gros composants.

Mener des opérations spécifiques ou clé en main pour l'assainissement et la déconstruction dans les milieux à risques ainsi que le traitement des déchets issus de ces opérations.

Plus de détails sur le site Onet

Formation

Développer les compétences pour mieux répondre aux exigences.

Dispenser des formations règlementaires et qualifiantes dans les secteurs de l’Industrie, du Bâtiment et du Nucléaire afin d’enrichir les savoirs, développer le savoir-être et améliorer le savoir-faire.

Plus de détails sur le site Onet

Onet TECHNOLOGIES

La maîtrise technologique
au service de la sûreté et
de la performance

Onet Technologies
est désormais la marque unique qui rassemble toutes les activités d’Onet
liées à l’ingénierie et aux services pour le secteur du nucléaire
et autres environnements industriels complexes.

Nous couvrons les besoins de tout le cycle de vie
des installations : ingénierie et études, exploitation
et logistique nucléaire, maintenance, désamiantage, démantèlement
et gestion des déchets.

Notre proximité terrain fait de nous un acteur référent dans la formation
du personnel travaillant sur les sites nucléaires.

Plus de détails sur le site Onet

‘’Onet Technologies,
ce sont des savoir-faire et des expertises
de pointe, mais avant tout des hommes
et des femmes animés par la même culture
d’exigence et de sûreté ‘’